frontière USA-Mexique

DM de TS p 285
sujet : DM p 285 TS
PB : en quoi cette interface Nord-Sud est-elle à la fois un espace d’intégration et de fracture ?

1 – La frontière est un facteur de dynamisme car elle confronte deux territoires différents. D’un point de vue économique, les délocalisations américaines se concrétisent dans les maquiladoras qui exportent leurs productions aux USA. Les IDE étatsuniens stimulent l’emploi mexicain. D’un point de vue démographique, la croissance des villes correspond à ce dynamisme économique : les villes des états américains frontaliers ont des villes soit très peuplées soit à la croissance très importante. La question de la présence mexicaine aux USA (plus de 20% dans la population) correspond à deux faits. Tout d’abord le fait que ces états là étaient mexicains avant d’être étatsuniens, ensuite, les échanges depuis que cette frontière est dans la situation actuelle…

2 – MEXAMERIQUE, MEX pour mexique et AMERIQUE pour les USA. L’espace transfrontalier est créé par la frontière qui n’est plus qu’une barrière mais l’occasion de phénomènes particuliers. Ainsi les deux cartes permettent de repérer la présence de Mexciains des deux côtés de la frontière mais également de très nombreux flux qui sont marqués par le différentiel de développement (touristes contre migrations/ capitaux contre drogue). Le fait de choisir ce nom -Mexamérique- insiste sur le fait que cet espace mélange des acteurs des deux pays.

3 – Cet espace transfrontalier est naturellement un espace de séparation puisque c’est le principe de la frontière de séparer. La séparation se retrouve dans l'(activité criminelle. Le doc 3 insiste sur les différences entre les villes jumelles. Dans le cas de Ciudad Juarez (Mexique) et El Paso (USA). Au sud, 3000 homicides se sont produits en 2010 alors qu’il n’y en a eu que 5 au nord. Cependant la criminalité est des deux côtés : la drogue arrive aux USA alors que les armes et l’argent passent des USA au Mexique… Mais la violence reste au Mexique ! La frontière devrait pouvoir empêcher ces échanges criminels mais, malgré le mur, le no man’s land (doc 4) et les patrouilles, tout le monde ne peut être fouillé (doc 3).

4 – infos :
revenus => surface
flux => ligne
villes => point

5 – fonctionnement d’une interface
a – différentiel de développement
b – lieux de passages (villes jumelles)
c – échanges inégaux

6 – la frontière américano-mexicaine est
– un espace d’intégration
=> démographiquement – les Mexicains sont partout
=> économiquement – échanges – flux
=> criminellement – échanges drogue/armes-argent
=> villes-jumelles
– un espace de fracture
=> inégalités des flux
=> criminalité – violence
=> mur-séparation
=> économiquement – différentiel de revenus

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s