1ere SPE

Année 2021-2022

INTRODUCTION

intro 21

Les JO au prisme des 4 matières…

jo-tokyo-2020-logos

Les définitions des IO :

L’histoire saisit chaque question dans son épaisseur temporelle. Le recours à la longue durée, la mise en perspective d’événements et de contextes appartenant à différentes périodes rendent attentif aux continuités et aux ruptures, aux écarts et aux similitudes. L’histoire éclaire et contextualise le rôle des acteurs.
La géographie permet ici d’identifier et de comprendre les logiques d’organisation de l’espace ainsi que l’influence des acteurs sur les territoires. Par la pratique continue du changement d’échelles, par la réalisation et l’analyse de cartes, par l’intérêt porté aux territoires proches ou éloignés, elle autorise les comparaisons et la réflexion critique.
La science politique étudie les phénomènes dans leur spécificité politique. Elle est ici abordée à partir de ses principaux domaines  : l’étude des relations internationales, des concepts, des régimes et des acteurs politiques (dont les organisations internationales) dans une démarche comparative.
La géopolitique envisage les rivalités et les enjeux de pouvoir entre des territoires considérés dans leur profondeur historique, ainsi que les représentations qui les accompagnent.

Et les JO dans tout ça …?

Les premiers jeux datent de –776 avant J.-C. selon la tradition olympique, mais des récits antérieurs et mythiques suggèrent des origines plus anciennes pour ces concours sportifs qui honoraient Zeus olympien. Comment connaître leur histoire ? Pour reconstituer avec exactitude l’aventure olympique, pour en faire un récit détaché des mythes, l’histoire a besoin de sources à vérifier, de traces à interpréter, « afin que le temps n’abolisse pas les travaux des hommes », comme l’écrit Hérodote, le premier historien connu (480 / 425 av. J.-C.).

Événements sportifs, les Jeux olympiques sont aussi un exemple de l’action de l’Homme sur l’espace terrestre, se l’appropriant plus ou moins adroitement pour en faire son territoire. Avec les Jeux modernes, la flamme olympique voyage tous les quatre ans, et dessine une géographie mondiale et locale de l’olympisme, des populations impliquées, des paysages transformés, plus ou moins durablement.

Les Jeux olympiques organisent tous les quatre ans une confrontation pacifique, et sont de ce fait un terrain idéal pour l’analyse géopolitique. Dans le contexte de la mondialisation, de nouveaux acteurs s’affirment et entrent en concurrence grâce aux progrès des communications. De cette confrontation entre acteurs (États, entreprises, organisations, individus) est né le besoin d’analyser les rapports de force internationaux, pour mieux les comprendre.

Affrontement pacifique entre les nations, les Jeux olympiques constituent par bien des aspects un objet pour la science politique : étude des phénomènes se rapportant au gouvernement de la société dans son ensemble (du grec ancien, « polis », la cité), elle s’intéresse donc spécialement aux institutions et aux activités de pouvoir. Mais elle analyse aussi les enjeux politiques de phénomènes sociaux, comme les JO.

un montage pour travailler : SEANCE INTRO
une vidéo pour se scandaliser ???
JO et Nations, article de CI : sport et nations

DOCUMENTATION

Les programmes et les compléments sur la page eduscol : PRG et RESS et la version pdf des programmes de première et terminale : prg-spe-hg-19  et  hgspg-terminale

L’épreuve de fin de première pour ceux qui abandonnent la spé :

https://www.education.gouv.fr/bo/20/Special7/MENE2019489N.htm

Les règles de l’épreuve finale en terminale : vous remarquerez que tous les thèmes du programme de terminale ne sont pas à l’examen, lisez bien, mais également vous avez la description des épreuves sur lesquelles vous êtes formées pendant les 2 années….
https://www.education.gouv.fr/bo/20/Special2/MENE2001791N.htm

des références pour ceci ou cela…

E PIERRAT Faut-il rendre des oeuvres d’art à l’Afrique ? 2019,  ALC 327 PIER