OTC : Information et Internet

Année 2021-2022

séance 11 Témoignages et lanceurs d’alerte -Les théories du complot : comment trouvent-elles une nouvelle jeunesse sur Internet ?

séance 12
De la source unique contrôlée par l’État à l’information fragmentée et horizontale.
un avis sur la situation de l’information aujourd’hui : introguerres info
meta média 16 extraits 2 perspective historique
MTG CCL
rappel : l’avis d’un historien sur la situation à la fin du XIXe :  extraits NOIRIEL

ARCHIVES————— année 2019-2020

Léa et Adrien M ont un petit quelque chose à m’envoyer, mais normalement tout le monde le fait… et trouvez les éléments de réponses aux questions concernant les théories du complot.. Vous avez 15 jours ! On reprend avec l’étape 3….

Objet de Travail Conclusif : L’information à l’heure d’Internet

———————————————SEANCE 7 AVRIL

(voilà les 3 étapes du travail qui sera fait lors de la séance virtuelle du mardi 7 avril à 8h.. Si vous voulez préparer quoi que ce soit, vous trouverez des articles en bas de cette page dans la partie « DOCUMENTATION »…. il n’y a pas de préparation obligatoire, rassurez-vous, je donne juste des plans à ceux qui sont intéressés…)

ETAPE 1

I – De la source unique contrôlée par l’État à l’information fragmentée et horizontale.
II– Témoignages et lanceurs d’alerte.

Vous avez un cours, ici, à lire, qui reprend la première partie et démarre la deuxième… Lisez, posez les questions s’il y en a…

cours OTC

ETAPE 2
des exercices sur documents à faire en cours (PAS AVANT !) :

PREMIER EXERCICE
Avec ces trois pages, rédigez un paragraphe de 300 mots environ présentant ce qu’est un lanceur d’alerte.

selon les décodeurs du Monde

selon amnesty international

selon tranparency international – France

DEUXIEME EXERCICE
Avec les docs de votre livre et cette vidéo, rédigez un paragraphe de 300 mots environ présentant Edouard Snowden et son action

un corrigé : L’affaire Snowden qui est encore en cours puisque Edward Snowden ne peut toujours pas rentrer aux USA, a été un signe envoyé aux citoyens des USA et du monde pour dénoncer l’utilisation des technologies de l’information et de la communication à des fins d’espionnage. Si on pouvait penser que cela était possible, ses révélations en ont donné les preuves.
Edward Snowden est donc un lanceur d’alerte américain. Informaticien, il est un ancien employé de la Central Intelligence Agency (CIA) et de la National Security Agency (NSA). Il a ainsi révélé au grand jour l’existence de plusieurs programmes de surveillance de masse américains et britanniques. Ses révélations, datées de 2013, parues dans The Guardian et The Washington Post et portant sur l’existence du programme d’espionnage à grande échelle des principaux serveurs Internet mené par le National Security Agency (NSA) américaine font le tour de la planète et lui valent une condamnation par la justice américaine mais ce dernier a décidé de quitter le territoire pour s’installer en Russie. Snowden a dévoilé, par exemple, que les Etats Unis avaient mis sur écoute les trois derniers présidents français ainsi que de nombreux dirigeants étrangers.
La divulgation de ces documents secrets de la NSA a donc entraîné une prise de conscience planétaire des dangers que les défenseurs des libertés appellent désormais « l’économie de la surveillance ». Selon le célèbre lanceur d’alerte : « Tout a changé. Le gouvernement et les entreprises privées tiraient profit de notre ignorance. Mais désormais nous savons. Les gens sont conscients. Nous sommes encore impuissants, mais nous essayons. Les révélations ont équilibré le combat. Les gouvernements et les entreprises sont dans le jeu depuis longtemps et nous commençons tout juste. »
Le combat d’Edward Snowden se poursuit puisque les autorités américaines sont après lui, et il faut espérer que le temps ne joue pas contre lui. Car aujourd’hui, après ses révélations, les citoyens et les associations , ainsi que les gouvernements, sont à l’affût de l’espionnage, et la question de la propriété des données ne diffèrent pas fondamentalement de son combat. L’ordre, la sécurité et la surveillance sont sans aucun doute des nécessités sociales mais peuvent prendre des orientations liberticides. Snowden est un des symboles de ce combat que tous les citoyens du monde devraient mener.

—————————————————SEANCE 28 AVRIL

ETAPE 3
III – Les théories du complot : comment trouvent-elles une nouvelle jeunesse sur Internet ?

1 – que vise-t-on quand on par le des « théories du complot » ?
2 – quels sont les acteurs et producteurs de ces théories ?
3 – questions 2 et 3 p 245
4 – questions 1, 2 et 4 p 247

on peut se servir de ça :
un excellent article.. non seulement parce qu’il donne les critères des théories du complot, mais parce qu’il recèle des commentaires complotistes, jugez par vous mêmes… https://www.scienceshumaines.com/theories-du-complot-notre-societe-est-elle-devenue-parano_fr_33953.html

=> enfin à partir de cette rapide sélection d’articles récents, relevez les éléments du discours complotiste sur l’épidémie actuelle…pour qu’on puisse en discuter….

Francetvinfo.fr le 11 avril :
https://www.francetvinfo.fr/sante/ces-theories-du-complot-qui-connectent-la-5g-et-le-coronavirus_3903681.html

sur conspiracywatch.info :
https://www.conspiracywatch.info/le-complotisme-meilleur-des-anxiolytiques.html

sur Europe 1.. le 1er avril dernier !
https://www.europe1.fr/societe/coronavirus-on-a-tous-les-ingredients-pour-que-le-complotisme-fonctionne-3959097

sur le monde :
corona complot LM 280320
corona complot science LM 080420

DOCUMENTATION

S. Dieguez, Total Bullshit !, au coeur de la post-vérité, 2018 [ALC].. extraits
– « post-vérité (…) circonstances dans lesquelles les faits objectifs ont moins d’influence pour former une opinion publique que l’appel à l’émotion et aux croyances personnelles (…) Il renvoie bien sûr à un contexte politique international marqué par la montée des populismes, et en particulier à la rhétorique particulière qui accompagne ceux-ci. La vérité y est considérée, au mieux, comme un luxe accessoire et mal adapté aux urgences du moment, au pire comme un vestige du passé tout à fait ringard, un outil de domination inventé par les élites pour faire avaler des couleuvres au peuple sous couvert d’objectivité. »
-« bullshit : indifférence à l’égard de la vérité qu’il faudrait distinguer du mensonge, ce dernier gardant au moins une sorte de lien avec les données du monde réel »
– « le bullshit est plus proche du bluff que du mensonge. Le bluff et le mensonge sont tous deux des moyens de tromper et de désinformer, mais le bluff implique davantage la contrefaçon ou le trucage (fakery) que la fausseté (falsity) en tant que telle.(…) l’essence du bullshit n’est pas d’être faux, dans le sens d’inverse du vrai, mais plutôt d’être bidon. »
– « ne mens jamais tant que tu peux t’en sortir avec du bullshit »
-« un mensonge est toujours conçu sous la direction de la vérité. Le bullshitteur, lui, a beaucoup plus de latitude et de liberté, car il n’est pas concerné par les contraintes que la vérité impose au mensonge »
– « Celui qui dit la vérité et le menteur ont au moins cela en commun qu’ils doivent garder un oeil sur les faits, l’un pour les affirmer, l’autre pour les remplacer par autre chose (…) Le bullshitteur, quant à lui, n’est ni du côté du vrai ni du côté du faux, il se fiche des faits, sauf quand cela l’arrange pour se tirer d’affaire, par pur opportunisme. Pour lui, que quelque chose soit vrai ou faux n’entre absolument pas en ligne de compte (…)
-« Ne faisant pas du tout partie du même jeu qui oppose le menteur et l’homme honnête le bullshit est le plus grand ennemi de la vérité que ne le sont les mensonges »
– Selon d’autres auteurs …. »le bullshit semble souvent chercher à se faire passer pour ce qu’il mérpise. Le bullshiteur croit donc bel et bien en quelquechose, et ce en quoi il croit est précisément le moteur de son bullshit.(…) le bullshit dissimule ses véritables croyances (ou son ignorance) (…) par mi les intentions du bullshiteur, il y a bien celle de « s’en sortir » d’une manière ou d’une autre, et de faire passer son bullshit pour autre chose que du bullshit. Mais ce n’est pas l’intention première du bullshiteur, au même titre que l’intention première du menteur n’est pas de simplement réussir à dissimuler le fait qu’il ment. »…. »ce que cache vraiment le bullshiteur ce n’est pas son indifférence à la vérité mais plutôt son intérêt pour d’autres vérités »

– citation de Umberto Eco : « Les réseaux sociaux donnent le droit de parler à des légions d’imbéciles qui, jusque là, ne parlaient qu’au bar après un verre de vin, sans causer de dommage à la collectivité. On les faisait taire aussitôt, alors que désormais ils ont le même droit à la parole d’un prix Nobel. C’est l’invasion des imbéciles »
– on assiste au développement d ‘une  » forme d’indignation performative visant à se présenter ostensiblement comme une personne vertueuse dans un environnement social où chacun cherche à montrer une image valorisante de soi. Un tel dispositif finit immanquablement par créer une escalade de la pureté morale et de la diabolisation des opinions contraires, où tout le monde tente de se positionner au-dessus de la mêlée encore plus perspicace et épris de justice que les autres.(…) les RS contrairement à la vie ordinaire, offrent un nombre infini d’opportunités pour signaler son moi vertueux en exprimant à volonté, et à très peu de frais, sa réprobation du comportement et des opinions d’autrui. (…) Dans la mesure où l’outrage moral contemporain est désormais permanent, systématique, gratuit, quasiment sans risque, et valorisant, on voit mal ce qui pourrait arrêter son inflation. (…) ces formes d’indignation et de grandiloquence sont du bullshit (…). Des individus dont le comportement est régi par de telles normes monteront immédiatement sur leurs grands chevaux à la moindre contrariété, et feront en sorte d’être contrariés si c’est le sentiment qu’ils pensent devoir adopter en telle ou telle circonstance. »
« Dans la post-vérité, par définition, tout ce qui est perçu comme réel peut immédiatement être réduit à un point de vue personnel, à une perception subjective, à une fake news, à un reflet de ses préjugés et privilèges de classe, à une question de choix, de culture ou de préférence, à l’application d’un double stadard ou d’un jugement à géométrie variable, en somme à la simple projection d’une création de l’imagination. Inversement, tout ce qui est faux peut-être considéré comme vrai, y compris ce qui n’existe pas et ce qui ne s’est jamais produit »
« un empire du bullshit s’est créé sous nos yeux, oblitérant la notion-même de réalité objective au profit de l’opinion personnelle, de l’intuition, de l’identité, du raisonnement fantôme et du vide conceptuel. »
« s »attaquer frontalement à des idées fausses, à la désinformation, au xrumeurs, c’est inopinément les remettre en avant et en favoriser la circulation. (…) le plus efficace : simplement demander au bullshitteur avec courtoisie de s’expliquer et de détailler ses affirmations, tout en le forçant à rester sur la question sous discussion. Cela suffit souvent à exposer la vacuité de ses propos. »

un site officiel :
https://www.gouvernement.fr/on-te-manipule

une expérience sur la recherche sur internet et son influence, extrait de La démocratie des crédules » G. Bronner, 2013, p 62-63 :
expérience EMI dans BRONNER

un site consacré au référencement sur internet :
https://www.abondance.com/

une enquête faite à la maison sur l’influence de l’algorithme de Google sur les recherches….
http://www.slate.fr/story/39977/web-bulle-personnalisation-google

mise au point sur les panama papers….
panama papers avril 2016

et en vidéo :vidéo du Monde 3 minutes

un article sur la situation en Europe :
europe nov 2019

un article sur la situation en Afrique :
lanceurs d’alerte afrique LMD 2018

sur l’espionnage électronique :
espionnage electronique LMD sept 2013

à voir sur arte : 25 minutes sur les théories du complot…
https://www.arte.tv/fr/videos/086129-027-A/xenius-les-theories-du-complot/

chez les décodeurs :
https://www.lemonde.fr/les-decodeurs/article/2017/01/23/decodex-comment-reconnaitre-une-theorie-complotiste_5067727_4355770.html

HORS SUJET

un cours sur internet en « video » ou « visio-conférence »à l’heure du confinement:

20200402_092416

j’adore le côté convivial de cette application qui permet d’avoir tout le monde ensemble et….. où tout le monde se cache ! ou plutôt en argument du style « tout ce que vous pourrez dire pourra être retenu contre vous« … Cela montre le caractère extrêmement intrusif d’internet qui pénètre là où je suis seul, là où je suis libre… La présence de la caméra transforme ma liberté en prison.. Donc, attitude simple et compréhensible, mais super frustrante pour celui qui anime la réunion : on coupe la caméra et le son, on maîtrise alors complètement la diffusion de son image.
Comme un « geste barrière » pour ne pas être contaminé par la « viralité » des réseaux…