HGSPG 5 ETATS & RELIGIONS

AVRIL – MAI – JUIN

AVANT : fin des questions sur complot et corona…

5MAI => on s’occupe de l’introduction du chapitre ici : INTRO

Instructions officielles :
« Ce thème a pour objectif de permettre aux élèves d’analyser les faits religieux dans leurs rapports avec le pouvoir. Les liens sont étudiés sur le plan des relations institutionnelles et géopolitiques et non des pratiques individuelles.
Les deux axes visent à faire comprendre aux élèves :
– qu’il existe des interactions anciennes entre le religieux et le politique ;
– que la sécularisation est un mouvement localisé d’intensité variable et que la religion demeure un enjeu géopolitique.

REFERENCES – SOURCES

deux séries d’émissions radios sur le sujet :
Pouvoir et religion, les liaisons dangereuses :
https://www.franceculture.fr/emissions/cultures-monde/pouvoirs-et-religions-les-liaisons-dangereuses
Foi politique, pouvoir religieux :
https://www.franceculture.fr/emissions/series/foi-politique-pouvoir-religieux

la page du Rapporteur spécial sur la liberté de religion ou de conviction dépendant du haut Commissariat aux Droits de l’Homme de l’ONU
https://www.ohchr.org/fr/issues/freedomreligion/pages/freedomreligionindex.aspx

L’Atlas des religions, La Vie-le Monde, 2005
Manière de voir n°48, nov-dec 1999, L’offensive des religions
Courrier international, Hors série, mars avril 2007, Au nom de Dieu, Pourquoi les religions se font la guerre.
Nouvel observateur, Hors série janvier 2002, La guerre des dieux.
O. ROY, La sainte ignorance, Seuil, 2008
M. GAUCHET, Le désenchantement du monde, folio, 1985
G. CORM, pour une lecture profane des conflits, la découverte, 2015
C. JAFFRELOT, L’Inde contemporaine, Fayard, 2014
J.-M. MAYEUR, Histoire du christianisme, vol. 4, 604-1054, Desclée, 1993
J. PAUL, Le christianisme occidental au Moyen Age, A COlin, 2004
J. PAUL, L’Eglise et la culture en Occident, 2 vol, PUF, 1986
A. DUCELLIER, Le drame de Byzance, Hachette, 1976
P. RICHE, Les carolingiens, Hachette, 1983
G. TESSIER, Charlemagne, A Michel, 1967


PROGRAMME
Thème 5 : Analyser les relations entre États et religions (24-25 heures)

Ce thème a pour objectif de permettre aux élèves d’analyser les faits religieux dans leurs rapports avec le pouvoir. Les liens sont étudiés sur le plan des relations institutionnelles et géopolitiques et non des pratiques individuelles.
Les deux axes visent à faire comprendre aux élèves :
– qu’il existe des interactions anciennes entre le religieux et le politique ;
– que la sécularisation est un mouvement localisé d’intensité variable et que la religion demeure un enjeu géopolitique.

Introduction : États et religions aujourd’hui.
– Des relations de natures différentes entre États et religions sur le plan du droit public (séparation, religion officielle, …) à partir d’exemples.
– Des degrés variables de libertés de conscience et religieuse (respect de la liberté de croire ou de ne pas croire, de changer de religion, laïcité, …) à partir d’exemples.

Axe 1 : Pouvoir et religion : des liens historiques traditionnels
Jalons
– Le pape et l’empereur, deux figures de pouvoir : le couronnement de Charlemagne.
– Pouvoir politique et magistère religieux : le calife et l’empereur byzantin au IXe-Xe siècle, approche comparée.

Axe 2 : États et religions : une inégale sécularisation
Jalons
– La laïcité en Turquie : l’abolition du califat en 1924 par Mustapha Kemal.
– États et religions dans la politique intérieure des États-Unis depuis la Seconde Guerre mondiale.

Objet de travail conclusif : État et religions en Inde
Jalons
– État et religions : « sécularisme » et dimension politique de la religion.
– Les minorités religieuses.
– Des enjeux géopolitiques : l’Inde et le Pakistan.