0 – préliminaires

Les recettes, c’est pas forcément génial, ne serait-ce que parce qu’il est de nombreux individus qui, tout en respectant les mots de la recette, n’arrivent que rarement à un résultat satisfaisant… Pourtant nous vivons une époque où, comme nous sommes tous égaux, citoyen(ne)s démocratiquement égaux(les), nous pensons que tout le monde est capable d’y arriver et qu’il y a forcément une recette qui va permettre à tout un chacun de réussir… C’est le discours scolaire…citoyen…institutionnel.. démocratique… Ce discours ne plaît pas aux élites qui se rassurent en se disant que ce n’est pas parce que nous sommes tous égaux que nous sommes tous Einstein ou Braudel…ce en quoi on ne peut pas leur donner tord, mais qui ne doit pas nous empêcher de constater que, en lycée, tout le monde peut progresser ! L’objectif ici c’est de donner des moyens pour y arriver…

Partons du principe que la recette peut fonctionner… Dès le départ on doit tous être conscients qu’il y a 3 éléments dans cette recette « histoire-géo » du lycée des années 2020 :

1 – les compétences données par les instructions officielles (préambule du programme)
2 – les éléments de savoir soulignés par les programmes (exemples, points de passage..)
3 – les attentes exprimées dans les sujets (petite nouveauté des années 2019-2021..on découvre au fur et à mesure…)

Entre ces 3 pôles il n’y a souvent pas de liens évidents ni -surtout- explicites…. La première série des E3C a bien montré que ça pouvait partir dans tous les sens… Le programme dit qu’il faut bosser telle ou telle compétence, aucune trace dans les sujets !… inversement aucune présence des épreuves dans les compétences.. comme si ces deux choses là étaient étrangères, étanches… Rajoutez à cela le fait que les exemples donnés par le programme ne sont pas forcément présents explicitement dans les sujets…. Comment faire, boudiou ????

Ce que donnent les programmes et instructions officielles sont des outils…
Et comme son nom l’indique, un OUTIL ça s’UTILISE, donc un OUTIL, ce n’est pas INUTILE… ou alors ce n’est pas un outil c’est une erreur.
Les EXEMPLES sur lesquels le programme focalise permettent d’aborder les questions (oui les concepteurs des programmes sont forcément bêtes mais quand même !!!) donc : bon outil, là encore… les COMPETENCES pondues par la dernière version des programmes d’Histoire Géo se retrouvent peu ou prou dans les ATTENTES des sujets… qui sont celles-ci :

1 – mobiliser, au service d’une réflexion historique et géographique, des connaissances fondamentales pour la compréhension du monde et la formation civique et culturelle du citoyen => compétences cognitives

2 – rédiger des réponses construites et argumentées, montrant une maîtrise correcte de la langue => compétences discursives

3 – exploiter, organiser et confronter des informations => compétences informatives

4 – analyser un document de source et de nature diverses => compétences documentaires

5 – comprendre, interpréter et pratiquer différents langages graphiques => compétences graphiques

et plus précisément sur les épreuves :
déf epreuves

et si vous voulez faire le lien entre les compétences et les attentes des épreuves, voilà un petit tableau juste pour montrer qu’on peut faire correspondre ces deux éléments de la recette :
tableau compétences épreuves