HIS 1.3 2GM

HIS 1.3 LA SECONDE GUERRE MONDIALE

PLAN
DM à rendre en matériel avant le 1er décembre
consignes et documents : DM HIROSHIMA et un article à lire pour le DM : HIROSHIMA article HIST 1995

séance 1 – réf manuel : p 76-77
I – Un conflit mondial

MTG HIS 1.3 01
1 – Un monde en guerre
cf les vidéos du manuel sur le déroulement
2 – une échelle inédite
parcours 2 p 73 les pages du manuel en bas de cette page pour les malchanceux qui n’arrivent pas jusqu’à leur livre !!

séance 2 – réf manuel :  p 88-89
II – Les crimes

1 – L’anéantissement
MTG HIS 1.3 02

2 – Auschwitz
Auschwitz 2015

séance 3 – réf manuel p 100-101
III – La France dans la guerre

1 – 1940, les fractures
la conquête de la France : selon ARTE, une autre VIDEO construite à partir d’images en couleur filmées par les Allemands, avec beaucoup d’émotion, tout comme la vidéo proposée dans le MANUEL….
pour bien apprécier les deux avis des p 90 et 91 (questions 1 & 2 du parcours 2 p 91), le début d’un article d’un spécialiste (O. Wieviorka) :
« Alors que les canons venaient tout juste de se taire, Philippe Pétain et Charles de Gaulle tiraient, dès juin 1940, des leçons diamétralement opposées de la défaite. « Trop peu d’enfants, trop peu d’armes, trop peu d’alliés », gémissait le vainqueur de Verdun dans son discours du 20 juin, prompt à affirmer que la débâcle provenait de « nos relâchements ». « L’esprit de jouissance, ajoutait-il le 25 juin, détruit ce que l’esprit de sacrifice a édifié. » L’homme du 18-Juin, à l’inverse, se bornait à constater dans son célèbre Appel qu’« infiniment plus que leur nombre, ce sont les chars, les avions, la tactique des Allemands qui nous font reculer », affirmant que « les mêmes moyens qui nous ont vaincus peuvent faire venir un jour la victoire ».
Ces constats antagonistes dessinent une fracture qui divisera, de longues années durant, les historiens. Les uns, suivant Henri Michel, Jean-Baptiste Duroselle ou plus récemment Claude Quétel construisent la débâcle de l’été 1940 comme un phénomène global signant la faillite politique, diplomatique, économique et sociale de la IIIe République, ce qui contribue à inscrire l’effondrement de 1940 dans le temps long de l’entre-deux-guerres. Les autres, souvent étrangers et tenants d’une historiographie plus récente, à l’instar de Martin Alexander, Robert Doughty ou Karl-Heinz Frieser, récusent cette vision fataliste. Soulignant le relatif équilibre des forces qui marque les deux camps, ils invoquent plutôt la part des hasards ayant présidé à la victoire allemande et se situent résolument dans le temps court de l’été 1940. L’historien contemporain se voit donc sommé d’opter entre deux logiques dont l’une porte un jugement moral dont la seconde s’exonère. »
dans « La défaite était-elle inéluctable?« ,  L’Histoire n°352, avril 2010.

Un article de Paxton, historien américain spécialiste de la France de Vichy sur les causes de la défaite.. Un véritable cours à ne pas rater : PAXTON l’His 2010

2 – résistance et collaboration
travail autonome (lire le I en amont du cours + questions) :  COLLRESIST
ce travail dépasse le seul cas français, ce qui permet de le mettre en perspective.
une source essentielle sur la Résistance française : le SITE de la fondation de la Résistance

DOCUMENTATION
le site du mémorial de Caen centré sur la 2GM et le débarquement :
https://www.memorial-caen.fr/
le site du mémorial de la Shoah qui permet d’avoir les idées claires sur le sujet :
http://www.memorialdelashoah.org/
un site mémoriel officiel :
https://www.memoiredeshommes.sga.defense.gouv.fr/

PROGRAMME

Objectifs
Ce chapitre vise à montrer l’étendue et la violence du conflit mondial, à montrer le processus menant au génocide des Juifs d’Europe, et à comprendre, pour la France, toutes les conséquences de la défaite de 1940.
On peut mettre en avant :
– un conflit mondial : protagonistes, phases de la guerre et théâtres d’opération ;
– crimes de guerre, violences et crimes de masse, Shoah, génocide des Tsiganes;
– la France dans la guerre : occupation, collaboration, régime de Vichy, Résistance.
Points de passage et d’ouverture
 Juin 1940 en France : continuer ou arrêter la guerre ;
 De Gaulle et la France libre ;
 Le front de l’est et la guerre d’anéantissement ;
 juin 1944 : le débarquement en Normandie et l’opération Bagration
 6 et 9 août 1945 : les bombardements nucléaires d’Hiroshima et de Nagazaki.

BIBLIOGRAPHIE

I. RODER, Sortir de l’ère victimaire, O Jacob, 2020
S BERSTEIN & P. MILZA, Histoire du XXe siècle, tome I, Hatier, 2017
I. KERSHAW, L’Europe en enfer, 1914-1949, Seuil, 2016
P. TOUCHARD dir., Le siècle des excès, PUF, 2016
O. WIEVIORKA, Histoire de la Résistance 1940-1945, Perrin, 2013
V. ZASLAVSKY, Le massacre de Katyn, Perrin, 2007
L DOUZOU, La Résistance française : une histoire périlleuse, Seuil, 2005
S. TRIGANO, Les frontières d’Auschwitz, Livre de Poche, 2005
M. NOUSCHI, Le 20e siècle, Colin, 2003
JL DUFOUR & M VAISSE, La guerre au XXe siècle, Hachette, 2003
A. GAUTHIER, Le monde au XXe siècle, Bréal, 2001
M.BLOCH, L’étrange défaite, folio, 1990
R.O. PAXTON, La France de Vichy, 1940-1944, Seuil, 1973
E KOGON et alii, Les chambres à gaz, secret d’Etat, Seuil, 1984
JF STEINER, Treblinka, livre de poche, 1966
et si vous n’avez pas la chance des avoir en DVD, voilà les liens pour apocalypse sur daily motion… et dans l’ordre :

ce n’est pas toujours de qualité, mais c’est déjà ça….

pour les discours de juin 1940 :

pour le parcours de la page 73 :