HIS 4 – 1 GM

HIS 4 LA PREMIERE GUERRE MONDIALE
« SUICIDE DE L’EUROPE »

Quand il faut aller encore plus vite :

séance 1
I – Une guerre totale
en amont, lire p 248 à 255
MTG 1 HIS 4 P 2022

séance 2
II – Les sociétés en guerre
exercices p 286-287/290-293

séance 3
III – Sortir de la guerre
1 – Règlement et bilan
Les traités : p 312-313
Des empires abattus : quelle est la situation décrite par l’historien R Gewarth :extrait Les vaincus

séance 4
2 – les espoirs de la SDN pendant les années 1920
p 314-315

séance 5
3 – Mémoires de la guerre
(commémorations – au revoir la haut – les monuments aux morts – centenaire de la guerre…)

– Enjeux politiques immédiats : les monuments, les commémorations….
=> p 318-319

– Enjeux sur le long terme : mémoire de la guerre, mémoire des poilus.
quels sont les enjeux actuels de la mémoire de la première guerre mondiale. Retrouvez ces enjeux dans les trois documents ci-joints : enjeux mémoriels

———————————————————————————–

séance 1
I – Une guerre totale

1 – origines

séance 2
2 – phases et caractéristiques

séance 3
3 – la guerre dans toute la société
(économie de guerre – soldats coloniaux)

séance 4
II – Les sociétés en guerre
1 – les civils et l’arrière

séance 5
2 – les femmes
(munitionnettes – veuves – indépendance)

séance 6
3 – la Révolution russe de 1917

séance 7
III – Sortir de la guerre
1 – Bilan
Des empires abattus : quelle est la situation décrite par l’historien R Gewarth :extrait Les vaincus

séance 8
2 – les espoirs de la SDN pendant les années 1920

séance 9
3 – Mémoires de la guerre
(commémorations – au revoir la haut – les monuments aux morts – centenaire de la guerre…)

Enjeux politiques immédiats : les monuments, les commémorations….
=> Après la guerre, les commémorations ont pour but de célébrer le sacrifice des soldats-citoyens morts pour leur patrie mais aussi de donner un sens, entièrement national, à ces disparitions. On retrouve là le type des célébrations républicaines organisées depuis le début de la IIIe République. Mais comme la moitié des morts ne peuvent être identifiés, les belligérants adoptent le rituel du soldat inconnu, mort au combat et dont l’identité ne peut être retrouvée. Il est un symbole sur lequel se focalise ceux et celles qui ont perdu un proche et dont le corps n’a pu être retrouvé (reconstitué ?) et identifié. Cette solution montre bien la violence de l’emploi des techniques de feu issues de l’industrialisation des combats… L’Etat crée une mémoire collective qui donne du sens à l’absence et cherche à réunir tous les Français autour de la Nation.

– Enjeux sur le long terme : mémoire de la guerre, mémoire des poilus.
quels sont les enjeux actuels de la mémoire de la première guerre mondiale. Retrouvez ces enjeux dans les trois documents ci-joints : enjeux mémoriels
=> Deux documents portent sur les travaux de N. Offenstadt sur les pratiques mémorielles. L’historien met en évidence un regain d’intérêt pour la guerre de 14-18 là où on aurait pu penser, voilà une trentaine d’années que son souvenir pourrait s’estomper. Ce renouveau tient selon lui à deux causes essentielles, un intérêt pour le passé de manière générale et des questions plus personnelles et familiales; Les itinéraires personnels rejoignent ainsi la « grande Histoire » et les plus jeunes s’intéressent à ce que les ancêtres ont vécu, et parfois aux conséquences sur la famille et la descendance… Offenstadt insiste donc sur l’intérêt renouvelé que, pour une raison ou pour une autre, les Français portent à la guerre et ceux qui l’ont vécu. Le troisième document est un extrait d’une brochure de la mission du centenaire en rapport avec les pratiques pédagogiques. On peut dégager les objectifs de l’institution scolaire : donner du sens d’abord aux événements et à la mort de ces millions d’individus; c’est la compréhension évoquée, mais aussi celle de l’héritage, pour que les traces laissées par la guerre et sa mémoire soient encore comprises aujourd’hui. La question du « partage » repose sur la pluralités des mémoires, à la fois des individus, mais aussi des groupes dans la société. les femmes, les enfants, les jeunes non mobilisés, les soignants, les différents peuples colonisés, n’ont pas vécu la même guerre que les combattants de Verdun ou de la Marne. Cela permet à chacun, aujourd’hui, de se retrouver comme inclus dans la mémoire nationale.

PROGRAMME

Thème 4:La Première Guerre mondiale:le «suicide de l’Europe»et la fin des empires européens (11-13 heures)

Chapitre 1. Un embrasement mondial et ses grandes étapesObjectifsCe chapitrevise à présenter les phases et les formes de la guerre (terrestre, navale et aérienne).On peutmettre en avant:les motivations et les buts de guerre des belligérants;l’extension progressive du conflit et les grandes étapes de laguerre;l’échec de la guerre de mouvement et le passage à la guerre de position;l’implication des empires coloniaux britannique et français;la désintégration de l’empire russe. Points de passage et d’ouvertureAoût -septembre 1914–Tannenberg et la Marne.1915–L’offensive des Dardanelles.1916 –La bataille de la Somme.Mars 1918 –La dernière offensive allemande.

Chapitre 2. Les sociétés en guerre:des civils acteurset victimes de la guerreObjectifsCe chapitre vise à souligner l’implication des sociétés,des économies, des sciences et des techniques dans une guerre longue.On peutmettre en avant:les dimensions économique, industrielle et scientifique de la guerre;les conséquences à court et long termes de la mobilisation des civils, notamment en ce qui concerne la place des femmesdans lasociété;le génocide des Arméniens, en articulant la situation des Arméniens depuis les massacres de1894-1896 et l’évolution du conflit mondial. Points de passage et d’ouvertureMarie Curie dans la guerre.24 mai1915 –La déclaration de la Triple Entente à propos des «crimes contre l’humanité et la civilisation»perpétrés contre les Arméniens de l’Empire ottoman.Les grèves de l’année 1917.

Chapitre 3. Sortir de la guerre : la tentative de construction d’un ordre des nations démocratiques
Objectifs Ce chapitre vise à étudier les différentes manières dont les belligérants sont sortis de laguerre et la difficile construction de la paix.On peutmettre en avant:le bilan humain et matériel de la guerre;les principes formulés par le président Wilsonet la fondation de la Société des Nations;les traités de paix et la fin des empires multinationaux européens;les interventions étrangères et la guerre civile en Russie jusqu’en 1922;les enjeux de mémoire de la Grande Guerre tant pour les acteurs collectifs que pour les individus et leurs familles.Points de passage et d’ouverture1919-1923 –Les traités de paix.1920 –Le soldat inconnu et les enjeux mémoriels.1922 –Le passeport Nansenet le statut des apatrides