HIS 3 IIIe Rep

LA TROISIÈME RÉPUBLIQUE AVANT 1914

PLAN

séance 1
I – Installation de la IIIe République
MTG SPID HIS 3P 22

1 – La Commune
Une vidéo qui aborde la question des photos pendant la Commune… une entrée comme une autre dans l’événement : PAR ICI
MTG 02 HIS 3.1
p 171 questions sur Louise Michel…
[Extraits des articles du Cri du Peuple, journal de J. Vallès, qui paraît du 22 février au 23 mai 1871. – [travail cri du peuple]
consigne répondez aux questions suivantes en utilisant des citations des documents :
1/ retrouvez les principes sur lesquels s’est construite la Commune.
2/ que veut la Commune pour la France ?
3/ quelles sont les idées des communards sur l’enseignement ?]

séance 2
travaux de groupes (4 élèves)
déroulement : 1h20 de recherche, 21 minutes d’exposé, 7 minutes de QCM
production : chaque groupe prépare un oral de 3 minutes -avec 3 diapos au moins- sur son sujet et un écrit -1 feuille recto verso maxi-
sujets :
1 – spécial sc po la stabilisation…(Camille+Lucile+Anaïs+Erwan+ Pauline) MTG…
2 – La Commune PB p 170-171 et ce qui est ci-dessus… – carte mentale (Naéla-Célia-Thibault -Marie Charlotte-)
3 – Le suffrage universel PB p 174 – carte mentale (Loriane, Camelia, Hannah )
4 – les funérailles de Victor Hugo, PB p 176 ( Inès, Manon, Mailys, Luca Océan )
5 – l’épisode boulangiste. PB : Comment la fulgurante ascension de cet officier a-t-elle ébranlé une République parlementaire encore fragile ? à travailler avec les documents ici : RETRO NEWS  (Iliès, Kihan, Ruben, Thomas)
6 – spécial HGGSP : la Presse et Dreyfus avec ce travail : DREYFUS et la presse (HGGSP), PB : en quoi peut-on dire que l’affaire Dreyfus est avant tout une affaire de presse ? (Léa, Marie, Chiara, Emma )
7 – La république, la Nation et l’Ecole, avec ces documents là : d’abord école et jeunesse, puis lois 1880ies et enfin les p 178-179 du manuel… PB : en quoi l’école joue-t-elle un rôle central dans l’enracinement de la culture républicaine et du patriotisme ? (Arthur, Moundir, Méryl, Ewan)

2 – Stabilisation du régime 1875-1885
MTG SPID2 HIS 3P 22
à voir le discours de Gambetta à Lille lors de la campagne électorale de 1877 (aout)
des schémas pour
– l’adhésion des ouvriers à la République XIXe-XXIe : LA
– la laïcité ICI
gambetta octobre 1877

séance 3
3 – les combats de la jeune République

La bombe
séquence possible : RETRO NEWS
DREYFUS OQQPCV / DREYFUS et la presse (HGGSP)

carandache

L’historien Michel Winock a proposé une mise en perspective des idées des deux groupes (M. Winock, Nationalisme,antisémitisme et fascisme en France, Seuil, 1990, p 165.)

Dreyfusisme

Antidreyfusisme

Vérité Autorité
Justice Ordre
Raison Instinct – lois naturelles
Universalisme Nationalisme exclusif (antisémite et xénophobe)
Droits de l’homme (individualisme) Préservation sociale

séance 4
II – Une puissance française ?
1 – Développement économique
=> le point de vue d’un historien
<<En France le PIB, après avoir pratiquement doublé entre 1840 et 1874, plafonne au même niveau jusqu’en 1895… Cette dépression n’a pas affecté de manière identique toutes les branches de l’économie. Particulièrement sensible dans l’agriculture, l’industrie linière, les industries du bois et les industries alimentaires, elle a permis en revanche, l’essor de la chimie, de l’électricité et de la sidérurgie. Surtout, les progrès techniques et l’abaissement considérable des coûts de transport maritime ont fait perdre à de nombreuses industries traditionnelles des « rentes de situation » (
avantage acquis depuis longtemps qui se comprend ici comme le fait que telle ou telle industrie localisée ici ou là pensait ne jamais devoir se battre pour distribuer ses produits… Les exemples concrets suivent.) qui les faisaient survivre. C’est la mort du tissage manuel à Reims, de la bonneterie à Troyes, de la ganterie à Grenoble, de l’armurerie à Saint-Etienne, de la métallurgie en Franche-Comté et en Dordogne. Partout les investissements diminuent tandis que les entreprises réduisent leur personnel de manière drastique.(…) En France, au milieu des années 1890, sans que l’on y prenne garde et sans que l’on puisse repérer le premier « moteur » de la reprise, tout était progressivement reparti à la hausse, les salaires des ouvriers de l’industrie houillère en 1895, les prix et le commerce extérieur en 1896, le PIB et la Bourse en 1897>> article de J. Marseille, « 1873-1929-1993 La crise économique est-elle cyclique ? », L’histoire n°172, dec 1993, p. 42-43 (extraits)
=> société, industrie et immigration
texte : entretien l’histoire Noiriel immigration 2010 extraits (1)
consigne : Quelle est la place des étrangers en France à la fin du XIXe ? Distinguez les questions socio-économiques et les questions d’identité nationale.
lectures supplémentaires le cas échéant : ICI ou ça : extraits NOIRIEL

[=> la « Question sociale »….
texte : figaro question sociale 2 textes
pour aller plus loin (si c’est possible et tentant, allez sur gallica pour consulter les trois numéros de l’enquête qui concernent directement Schneider : ceux des 3, 6 et 10 aout 1892… le premier est là : Figaro enquête J Huret 1892 )]

séance 5
2 – L’empire colonial français

A partir de ces cartes, décrivez l’évolution des possessions coloniales françaises.
Quel lien peut-on établir entre la situation de la France en Europe après la guerre de 1870 et l’expansion coloniale du pays…?

monde colo XIXe

quelques années après :
monde_colonise19141

Les empires coloniaux
STATUTS COLO 2016 + doc 1 p 225
statuts colo manuel

Algérie coloniale
commerce colonial

AVEC UN HISTORIEN (Pierre Guillaume, auteur de Le Monde colonial, XIXe-XXe siècle, A. Colin 1999, p 145-146)
La justification de la colonisation est l’incapacité prêtée à tout indigène de gérer ses propres affaires sur la voie du progrès. De ce postulat découle l’impossibilité de lui reconnaître des droits civiques comparables à ceux des citoyens de la métropole. Par définition l’indigène est donc un sujet, privé de certains droits et astreint à un certain nombre de contraintes spécifiques qui s’expliquent par le souci de l’amener à un degré supérieur de civilisationL’ensemble des mesures d’exception(en application des pouvoirs de l’autorité coloniale) constitue le régime de l’indigénat et s’est construit au jour le jour ; la codification ne s’est faite qu’a posteriori. Dans l’Empire français, l’évolution de l’Algérie sert de modèle et fournit précédents et références (…) Jamais le régime de l’indigénat ne fut parfaitement unifié ni codifié ; des efforts en ce sens furent faits pour la seule Afrique noire (…) Par contre, un texte de 1903 avait aboli l’indigénat en Indochine (…) Le régime de l’indigénat est resté très polymorphe (=adoptant différentes formes), mal avoué et suffisamment souple pour permettre l’adaptation des réglementations locales à toutes les circonstances(…)

En quoi l’épisode de Fachoda illustre la concurrence des puissances coloniales ?
https://histoirecoloniale.net/La-mission-Marchand-et-Fachoda.html

Une conclusion marseillaise
Le monument des Mobiles à Marseille est un témoin des engagements politiques des années 1890. Cette petite étude locale [ et en images ] permet de mieux interpréter ce monument qui domine le haut de la Canebière, face à l’église des Réformés :  sujet mobiles



DOCUMENTATION

3 – Nationalisme et société

L’école de la IIIe République : une fondation politique
– sur l’école : école et jeunesse
– l’école primaire de Buigny les Gamaches (Somme) :
buigny
Photo de classe dans la cour devant le tableau noir « Le peuple qui a les meilleures écoles est le premier peuple, s’il ne l’est pas aujourd’hui il le sera demain ». Expédiée en hommage respectueux à l’inspecteur primaire. vers 1910 – source : https://www.reseau-canope.fr/
– petite chronologie :
14 février 1879 adoption de La Marseillaise comme hymne national
14 juillet 1880 fête nationale – la devise Liberté, Égalité, Fraternité est adoptée pour être inscrite sur les frontons des édifices publics
juillet 1880 amnistie des communards
16 juin 1881 gratuité de l’enseignement primaire
30 juin 1881 réunion publiques
29 juillet 1881 lois sur la presse
28 mars 1882 enseignement obligatoire et laïque
21 mars 1884 liberté syndicale
5 avril 1884 loi municipale
– quelques extraits : lois 1880ies

 

des sujets…..
adhesion rep
louise michel
dreyfus
TD marseille porte de l’empire

Si on pouvait faire des chapitres ça donnerait quelque chose comme ça :

HIS 3.1 INSTALLATION LENTE DE LA RÉPUBLIQUE 1870-1914

I – la République proclamée
1 – La Commune
2 – L’affirmation du régime 1875-1885
II – les combats de la jeune république
1 – agitation populiste et antisémitisme
2 – les principes de la République

HIS 3.2 PERMANENCES ET MUTATIONS DE LA SOCIÉTÉ FRANÇAISE

I – L’industrialisation
1 – une « seconde révolution industrielle » ?
2 – innovations et entreprises
II – les conséquences sociales
1 – société et classe ouvrière
2 – conflits et tensions
III – le maintien des cadres traditionnels
1 – un pays de paysans ?
2 – la place des femmes

HIS 3.3 METROPOLES ET COLONIES

I – l’expansion coloniale
1 – motivations et débats
A – motivations….
B – le commerce colonial français
2 – la place de la France dans le mouvement colonisateur
A – la situation de la France après 1871
B – une puissance coloniale

II – les colonies
1 – les statuts et les sociétés coloniales
A – diversité des territoires
B – des sociétés coloniales inégales
2 – le cas de l’Algérie

EXPOSES

1 – Le sacré cœur, une volonté d’expier la Commune
2 – les funérailles de Victor Hugo, un événement républicain ?
3 – Les lois scolaires 1881-1882 et la mise en place de l’école obligatoire
4 – La loi de 1905 et la laïcité
5 – Le Boulangisme
6 – Les femmes dans la société française, fin XIXe
7 – La fusillade de Fourmies 1er Mai 1891
8 – L’immigration italienne en France
9 – Le massacre d’Aigues Mortes 17 aout 1893
une page qui peut être intéressante : ICI ou ça : extraits NOIRIEL
10 – L’Algérie, conquête et installation des Français 1830 – fin XIXe
11 – Fachoda
12 – Marseille, porte de l’empire fin XIXe-début XXe
13 – Saïgon
14 – l’AOF et l’AEF
15 – La Municipalité et la démocratie locale fin XIXe
16 – Le monument des Mobiles à Marseille
des docs… un article : cdlm-6891, un sujet ancien : sujet mobiles
17 – La mairie et l’école, des bâtiments pour affirmer la République
docmairiecole
18 – L’extrême droite est-elle née à la fin du XIXe ?

 

BIBLIOGRAPHIE

P. MIQUEL, La Troisième République, Fayard, 1989
S. BERSTEIN & M. WINOCK, L’invention de la démocratie, 1789-1914, HFP 3, Seuil, 2002
J-M MAYEUR, Les débuts de la IIIe République, 1871-1898, Seuil, NHFC 10, 1973
M. REBERIOUX, La République radicale ?, 1898-1914, Seuil, NHFC 11, 1975
M. WINOCK, Nationalisme, antisémitisme et fascisme en France, Seuil, 1982
J-M MAYEUR, La vie politique sous la Troisième République, Seuil,1984
J. ROUGERIE, La Commune et les Communards, Folio, 2018 (1978)
J-D BREDIN, L’Affaire, Fayard, 1993
J. BOUVIER, Les deux scandales de Panama, Julliard, 1964
R. GAUTHIER, « Dreyfusards », Souvenirs de MAthieu Dreyfus, Julliard, 1965
G. NOIRIEL, Chocolat clown nègre, Bayard, 2012
G. NOIRIEL, Le Massacre des Italiens: Aigues-Mortes, 17 août 1893, Fayard, 2010

correction : CORR cri du peuple

PROGRAMME

Thème 3 : La Troisième République avant 1914 : un régime politique, un empire colonial (11-13heures)

Chapitre 1. La mise en œuvre du projet républicain
Objectifs Ce chapitre vise à montrer la manière dont le régime républicain se met en place et s’enracine ainsi que les oppositions qu’il rencontre.On peut mettre en avant:
-1870-1875:l’instauration de la République et de la démocratie parlementaire;
– l’affirmation des libertés fondamentales;
– le projet d’unification de la nation autour des valeurs de 1789 et ses modalités de mise en œuvre (symboles, lois scolaires…);
– les oppositions qui s’expriment (courants révolutionnaires, refus de la politique laïque par l’Église catholique, structuration de l’antisémitisme autour de l’affaire Dreyfus, nationalisme…);
– le refus du droit de vote des femmes.
Points de passage et d’ouverture
– 1871 –Louise Michel pendant la Commune de Paris.
– 1885–Les funérailles nationales de Victor Hugo.
– 1905–La loi de séparation des Églises et de l’État:débats et mise en œuvre.

Chapitre 2.Permanences et mutations de la société française jusqu’en 1914ObjectifsCe chapitre vise à montrer les spécificités de la société française qui connaît une révolution industrielle importantetout en demeurant majoritairement rurale.On peutmettre en avant:l’industrialisation et lesprogrès techniques;la question ouvrière et le mouvement ouvrier;l’immigration et la place des étrangers;l’importance du monde rural et ses difficultés;l’évolution de la place des femmes. Points de passage et d’ouverture1891 –La fusillade de Fourmiesdu 1ermai.Les expositions universelles de 1889 et 1900.Le Creusot et la famille Schneider.

Chapitre 3. Métropole et coloniesObjectifsCe chapitre vise àétudier la politique coloniale de la IIIeRépublique, les raisons sur lesquelles elle s’est fondée,les causes invoquées par les républicains. Lecontexte internationalde cette politique est également étudié, ainsi queses effets dans les territoires colonisés.On peutmettre en avant:l’expansion colonialefrançaise:les acteurs, les motivations et les territoires de la colonisation;les débats suscités par cette politique;les chocs entre puissances occasionnés par cette expansion;le cas particulier de l’Algérie (conquise de 1830 à 1847)organisée en départements français en 1848;le fonctionnement des sociétés coloniales (affrontements, résistances, violences, négociations, contactset échanges). Points de passage et d’ouverture1887 –Le code de l’indigénat algérien est généraliséà toutes les colonies françaises.1898–Fachoda, le choc des impérialismes.Saigon, ville coloniale.