HIS 2.3 ECO SOC

année 2021-2022

HIS 2.3 L’INDUSTRIALISATION ET L’ACCELERATION DES TRANSFORMATIONS ÉCONOMIQUES ET SOCIALES EN FRANCE

I – Transformation des modes de production – manuel p 118-119
séance 1 :
1 – industrialisation ou « Révolution industrielle »
HIS 2.2 MTG 1 PREM

séance 2 :
2 – un nouveau monde économique
HIS 2.2 MTG 2 PREM

II – la question sociale – manuel p 120-121
séance 3 :
1 – conditions de travail, conditions de vie
HIS 2.2 MTG 3 PREM

séance 4 :
2 – le mouvement ouvrier en France
HIS 2.2 MTG 4 PREM

un exercice d’entraînement :
entrainement travail agricole

archives———————2020-2021

DM à rendre sur feuille – questions 1 à 5 p 133 pour le mardi 16 mars –  Vous perdez souvent des points idiots en oubliant de présenter les documents….Vous n’avez pas eu de DS sur le chapitre HIS 2.1… Il aura lieu en même temps que celui de ce chapitre ci HIS 2.2….

I – Transformation des modes de production – manuel p 118-119
séance 1 :
1 – industrialisation ou « Révolution industrielle »
HIS 2.2 MTG 1 PREM

séance 2 :
2 – un nouveau monde économique
HIS 2.2 MTG 2 PREM

II – la question sociale – manuel p 120-121
séance 3 :
1 – conditions de travail, conditions de vie
HIS 2.2 MTG 3 PREM

séance 4 :
2 – le mouvement ouvrier en France
HIS 2.2 MTG 4 PREM

un exercice d’entraînement :
entrainement travail agricole

DOCUMENTATION———————————————————————-

des schémas pour comprendre :
l’industrialisation en France : SCHEMA
les conséquences du développement des chemins de fer :  SCHEMA
une page de docs d’un ancien manuel sur les niveaux de salaire ouvrier : salaires ouvriers… ça donne un ordre d’idée !

On va dire que ce chapitre permet d’observer le capitalisme se développant dans l’histoire. Voilà le premier paragraphe de l’introduction du livre dirigé par M. Aglietta :  Capitalisme. Le temps des ruptures.sorti chez Odile Jacob en novembre 2019 :

« Le capitalisme est une ère historique dans l’évolution des sociétés, dont l’émergence remonte au XIIIe siècle. Il est à la fois dans l’histoire et fait l’histoire par les transformations économiques, politiques et sociales qu’il engendrez. En effet, le capitalisme est tourné vers l’avenir par sa logique d’accumulation. Il doit donc surmonter l’incertitude pour engager des paris sur l’avenir. C’est pourquoi son centre nerveux est la finance, dont l’ultima ratio est de faire de l’argent avec de l’argent. La finance est étroitement liée à l’institution collective qui unit les rapports sociaux traversés par les échanges marchands, la monnaie. Cette relation est difficile à concevoir parce que les engagements contractuels sur l’avenir sont frappés d’incertitudes, alors que la monnaie condense les effets de ces incertitudes dans l’épreuve des paiements. »