HIS 1.1 REV ET EMPIRE

HIS 1.1
LA RÉVOLUTION FRANCAISE ET L’EMPIRE (1789-1815)
UNE NOUVELLE CONCEPTION DE LA NATION

Année 2020-2021

I – la rupture révolutionnaire
1 – une révolution ou plusieurs ?
séance 1
MTG 01 HIS 1.1 PREM 20
https://www.histoire-image.org/fr/periodes/1789-1799

séance 2
2 – défense et diffusion des idées révolutionnaires
les journées révolutionnaires : journées 1789
la DDHC – la révolution des droits
26 aout 1789, déclaration des droits de l’homme, cf p 42-43, et en IMAGE
pour les perdus du manuel EXOS
pour suivre la séance : W DDHC

séance 3
conflits et débats révolutionnaires: l’exemple de Manon Roland
en quoi la trajectoire de Manon Roland illustre les conflits et les débats de la Révolution ?
questions 1 à 4 p 47
éventuellement vous aider de ces 6 pages de précisions: ROLAND +
à consulter également :
https://www.histoire-image.org/fr/etudes/madame-roland-engagement-politique-femmes-revolution

séance 4
les sans culottes et la révolution entre 1792 et 1794
travail :LES SANS-CULOTTES
sur la question religieuse :Rev Rel.

 

————————————————————————————
DOCUMENTATION

Les textes des trois déclarations des droits de l’homme pour 1789, pour 1793 et pour 1795
et des documents du manuel pour comprendre les évolutions POLITIQUES
un tableau de la SOCIÉTÉ D’ANCIEN REGIME
W DDHC TAB
devoirs de DDHC 1789

Des avis d’historiens sur la période….
=> A. Jourdan, Nouvelle histoire de la révolution française, Paris, 2018, p 18 :
Qu’elle soit républicaine, marxiste, réactionnaire ou révisionniste, l’historiographie confond Révolution et « Terreur ». Ce faisant les historiens oublient que la Révolution fut tout d’abord une guerre civile entre les patriotes et leurs adversaires et que, de ce point de vue, elle diffère peu de la Grande Révolution britannique du XVIIe siècle.(…) Les contemporains avaient des perceptions plus nuancés que leurs héritiers [et] comprenaient bien que menaçait sans cesse la discorde civile et ils en avaient peur.

=> R. Sédillot, Le coût de la Révolution française, Paris, 1987, p 277
Avant 1789, les événements s’enchainaient à pas mesurés. Après 1815, ils reprendront la cadence des temps normaux. De 1789 à 1815, l’histoire s’est précipitée : bouleversements politiques, sociaux, 21 années de guerre qui embrasent l’Europe, un trône qui s’écroule, un soldat qui fonde une dynastie, des domaines qui changent de mains, des trésors d’art anéantis, de nouvelles données économiques et financières, de nouvelles manières de mesurer, de peser, de circuler, de nouveaux rapports de force être l’argent et le pouvoir. C’est, entre deux phases d’histoire au ralenti, une phase d’histoire à l’accéléré. De ce quart de siècle d’une exceptionnelle densité, tout ne demeure pas. Les Français oublieront vite le calendrier révolutionnaire, comme les religions de fantaisie qui leur ont été proposées (…) deux millions d’hommes tombés sur les champs de bataille (…° Il s auront perdu nombre de liberté, à commencer par les libertés provinciales et par les libertés ouvrières, qui ne seront pas reconquises avant longtemps. Il sauront pris sur le plan industriel et commercial un retard difficile à rattraper. De la tourmente, ils sortent affaiblis.

=> F. Furet, Penser la Révolution française, Paris, 1978, p 16-17
(…) la Révolution a une naissance, mais pas de fin (…) [elle est] une promesse si vaste qu’elle présente une élasticité indéfinie. Même dans le court terme, elle n’est pas facile à « dater »: selon le sens que l’historien attribue aux principaux événements, il peut l’enfermer dans l’année 1789, année où l’essentiel du bilan terminal est acquis, la page de l’Ancien Régime tournée, ou l’étendre jusqu’à 1794, jusqu’à l’exécution de Robespierre, en mettant l’accent sur la dictature des comités et des sections (..) Ou aller jusqu’au 18 Brumaire, s’il veut respecter ce que les thermidoriens conservent de jacobin, le gouvernement des régicides et la guerre avec l’Europe des rois. Ou encore intégrer à la Révolution l’aventure napoléonienne, soit jusqu’à la fin de la période consulaire, soit jusqu’au mariage Habsbourg, soit jusqu’aux Cent Jours : tous ces découpages peuvent avoir leur raison d’être. (…) L’histoire du XIXe français tout entier peut être considéré comme l’histoire d’une lutte entre la Révolution et la Restauration, à travers des épisodes qui seraient 1815, 1830, 1848, 1851, 1870, la Commune, le 16 mai 1877. Seule la victoire des Républicains sur les monarchistes, dans les débuts de la Troisième République, signe définitivement la victoire de la Révolution dans les profondeurs du pays.
p 29 « En 1920, [un historien] justifiait la violence bolchevique [de la révolution russe de 1917] par le précédent français, au nom de circonstances comparables. Aujourd’hui, le Goulag conduit à repenser la Terreur, en vertu d’une identité dans le projet. Les deux révolutions restent liées; mais il y a un demi siècle, elles étaient systématiquement absoutes [=excusées] dans l’excuse tirée des « circonstances », c’est-à-dire de phénomènes extérieurs et étrangers à leur nature. Aujourd’hui elles sont accusées au contraire d’être consubstantiellement  [=l’auteur veut signifier par là que la Révolution française et la Révolution russe de 1917 sont, au fond, le même genre d’événement] des systèmes de contrainte méticuleuse sur les corps et les esprits. Le privilège exorbitant de l’idée de révolution , qui consistait à être hors d’atteinte de toute critique interne, est donc en train de perdre sa valeur d’évidence.

=> A Soboul, La Révolution française, 1948 (1ere édition), préface.
La Révolution s’explique en dernière analyse par une contradiction entre les rapports de production et le caractère des forces productives. Marx et Engels, les premiers, soulignèrent avec force dans le Manifeste du parti communiste, que (…) à la fin du XVIIIe siècle, le régime de la propriété, l’organisation de l’agriculture et de la manufacture ne correspondaient lus aux forces productives en plein essor et constituaient autant d’entraves pour la production. « Il fallait briser ces chaînes, écrivent les auteurs du Manifeste. On les brisa ». (…) Mais la Révolution ne fut pas l’oeuvre de la seule bourgeoisie. (…) Dans le cadre de la révolution bourgeoise, se développa un courant paysan, possédant son autonomie propre quant à son origine, ses procédés, ses crises et ses tendances (…) L’objectif fondamental du mouvement paysan coïncidait avec les buts de la révolution bourgeoise : la destruction des rapports féodaux de production>>. La Révolution brisa dans les campagnes le régime ancien de la propriété ; elle accéléra la ruine de l’organisation traditionnelle de l’agriculture. (…) Un champ immense demeure en friche (…) faute d’une connaissance exacte des forces sociales en présence.

une correction :DM Rev Rel CORR
sans culottes tableau

Archives : Année 2019-2020

I – la rupture révolutionnaire
1 – une révolution ou plusieurs ?
séance 1
préparation : exercice le procès du roi : EXO ou en version pdf : MTG 01 HIS 1.1 EXO PROCES
à suivre également sur le livrescolaires.fr
prépa s. 1 19-20
pour les curieux la page du site L’Histoire par l’image consacrée à la Révolution :
https://www.histoire-image.org/fr/periodes/1789-1799
sur le procès de Louis XVI, le site du ministère de la justice :
http://www.justice.gouv.fr/histoire-et-patrimoine-10050/proces-historiques-10411/le-proces-de-louis-xvi-22604.html
séance 2
2 – conflits et débats révolutionnaires: l’exemple de Manon Roland
en quoi la trajectoire de Manon Roland illustre les conflits et les débats de la Révolution ?
préparation : questions 1 à 4 p 30-31 (https://www.lelivrescolaire.fr/page/6544755) vous pouvez
pour les curieux :
https://www.histoire-image.org/fr/etudes/olympe-gouges
=> les mémoires de Mme Roland :
https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k62280103/f41.image.texteImage
pour les militantes : https://www.reseau-canope.fr/la-classe-loeuvre/fileadmin/user_upload/projets/musee935/MRF-DossierPed-FemmesRevol.pdf
séance 3
3 – défense et diffusion des idées révolutionnaires
préparation : LES SANS-CULOTTES
sans culottes tableau
pour les curieux, une tentative d’actualisation :
https://www.franceculture.fr/emissions/le-journal-des-idees/le-journal-des-idees-du-jeudi-10-janvier-2019

séance 4
II – le premier empire
1 – entre monarchie et république

préparation : à regarder et retenir l’essentiel en notes, en moins de 10 lignes….
une présentation de Napoléon par un spécialiste (T Lentz, directeur de la fondation Napoleon) : https://www.youtube.com/watch?v=pfT54hlFU_Q

les régimes napoléoniens :
le consulat – constitution du 22 frimaire an VIII (13/12/1799)
cstion consulat bonne

constitution de Thermidor an X (aout 1802)
=> Consulat à vie

l’empire : constitution du 28 Floréal an XII (18/05/1804)
« art I – le gouvernement de la République est confié à un Empereur qui prend le titre d’Empereur des Français – La justice se rend au nom de l’empereur par les officiers qu’il institue »
cstion empire

https://www.youtube.com/watch?v=05Ku0DUw8DE

séance 5
2 – organiser la société
préparation : questions 1 à 5 p 35 manuel magnard…
pour mieux connaître l’auteur : PORTALIS

Exposé des principes par la commission préparant le Code civil (1801) :
Notre objet a été de lier les moeurs aux lois et de propager l’esprit de famille, qui est si favorable à l’esprit de cité. Les vertus privées peuvent seules garantir les vertus publiques ; et c’est par la petite patrie, qui est la famille, que l’on s’attache à la grande ; ce sont les bons pères, les bons maris, les bons fils qui font les bons citoyens.

séance 6
3 – un empire en guerres

préparation : exercice à faire ici : https://sway.office.com/1dXNzyLkP5eH76th?ref=Link

les opérations en cartes :
https://sway.office.com/BF1YfCmgis8s4BkP?ref=Link