on ze road again

Période d’évaluation.
Période d’introspection.
L’évaluation est mon métier.. Mais finalement qu’est-ce que j’évalue ?
Est-ce vraiment un « niveau »… des « compétences »… des « capacités »
Celui qui ne comprend rien à la matière. Celle qui est déroutée dès qu’un événement devient complexe. Celui qui a du mal à saisir le sens du sujet.. Tous ceux-là je les mets dans quelle case..?
Parce que évaluer c’est mettre dans une case.. Comme le prof de math de P.R.O.F… il avait des tampons : Bon, Très bon, Nul.. finalement à peu de chose près on fait la même chose…
Je travaille avec plus de 35 élèves.. quelques heures par semaine.. C’est comme sur l’autoroute.. Belle aventure. L’autoroute ça va vite.. on voit les mouvements, lui ici, elle là.. Là je passe, ici je freine.. Mais va donner les raisons des déplacements…. Va même te souvenir de l’immatriculation.. Même la couleur de cette bagnole là que tu as laissé passer alors que deux motards fonçaient sur toi…
A 35 ou 39, je vais vite mais je ne vois rien.. Combien sont écrasés sur le ballast ??? Combien se disent, je suis nul(le), je n’y arrive pas, je comprends pas… Tout ça je ne gère en rien… Quand il y a quelques heures, des attentes innombrables, et cette foutue vie sociale… Beaucoup pour eux, et beaucoup pour moi….
Et quand je dis que il faut en discuter, j’en ai 2 ou 3 qui comprennent qu’il faut en discuter.. D’autres s’en moquent parce que la situation n’est pas encore assez pourrie pour se commettre à discuter avec le prof…
Monde de liberté.
Tu es libre !
Et ce n’est pas nouveau….
« je ne t’ai donné ni place déterminée, ni visage propre, ni don particulier, ô Adam, afin que ta place, ton visage et tes dons, tu les veuilles, les conquières et les possèdes par toi-même. La nature enferme d’autres espèces en des lois par moi établies. Mais toi, que ne limite aucune borne, par ton arbitre, entre les mains duquel je t’ai placé, tu te définis toi-même. Je t’ai mis au milieu du monde, afin que tu puisses mieux contempler autour de toi ce que le monde contient. Je ne t’ai fait ni céleste ni terrestre, ni mortel, ni immortel, afin que, souverain de toi-même, tu achèves ta propre forme librement, à la façon d’un peintre ou d’un sculpteur. Tu pourras dégénérer en formes inférieures, comme celle des bêtes, ou, régénérer, atteindre des formes supérieures, qui sont divines »
… dit Dieu à l’homme d’après Pic de la Mirandole (1486, discours sur la dignité de l’homme)…

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s