ça y est

Oui, ça y est ! On y est … Depuis six mois que je n’avais plus vu une classe entière en cours, depuis 6 mois que je n’avais plus à corriger pour valider une progression, on est reparti.. Ailleurs, avec d’autres gens, dans d’autres lieux, d’autres conditions… Voilà donc les premières notes qui arrivent… Chacun va réagir selon ses chakras… L’important, en ces moments, et je lance le message dans le désert cybernétique pour que vous puissiez le récupérer, n’est pas le niveau de la note, le nombre de points qui vous séparent de la moyenne, de ce que vous attendiez, de ce que vous avez toujours eu comme notes, etc… Non l’important ce ne sont pas les chiffres, même les matheux vous le diront… Comme si les maths c’était des chiffres..! Non.. L’important c’est le rapport entre votre travail et ce que vous avez fait… La note ne donne qu’un idée, en plus d’un gars qui vient d’on sait pas où… Regardez l’effort fourni, ce que vous estimez avoir fait… C’est là que tout se joue… Que vous ayez 4, 8, 12 ou 18, l’important c’est ce que vous avez mis dedans pour arriver à ce résultat… Vous avez mis beaucoup vous avez 18, RAS. Vous avez rien mis vous avez 4, RAS ! Vous avez beaucoup investi et vous avez 8 ou 12, là vous faites le gueule… Et combien je vous comprends… C’est à ce moment là qu’il faut discuter.. Non pas pour racler 1 ou 2 points, mais pour comprendre quoi faire pour ne pas avoir trop de surprise… Voilà les possibilités :
1 – le cours n’est pas bien compris.. vous avez révisé juste vos notes, sans aller voir le cours, sans aller voir le manuel.. le cours pur jus de gaby.. ouais, si vous voulez.. Mais si vous n’avez pas compris…à quel endroit vous avez pu vous en apercevoir ???? Et puis gaby on comprend pas tout ce qu’il dit.. normal, il débarque, on a pas encore nos marques, on ne se connaît pas encore, on le teste…. mais finalement, même en Terminale c’est pas grave, vu le poids de l’épreuve en terminale.. En première, on stresse davantage, mais ça va venir, vu tout le travail qu’on vous propose dans toutes les matières à l’écrit…
2 – la rédaction est pas bonne… vous écrivez mal, votre style est difficile, ou l’écriture… C’est le français qui passe pas en fait…
3 – question d’organisation.. Soit le temps vous a manqué : c’est pas grave, vous vous débrouillerez mieux pour organiser ce temps la prochaine fois… Il suffit de faire le bilan de la séance de devoir… Soit vous avez des soucis pour organiser le propos : là je ne peux pas me prononcer de manière définitive : vous n’aviez qu’un chapitre à réviser, autant dire, une chance pour vous….Tout le monde ne l’a pas saisie d’ailleurs… Si vous avez éprouvé des difficultés pour organiser c’est aussi qu’on est au début… Et je ne veux pas attendre Novembre pour qu’on s’entraîne, ok ? Vous DEVEZ absolument réfléchir à comment votre « épreuve » s’est déroulée.. qu’elle ait eu 1 heure, 50 minutes ou 40 minutes, peu importe ! Si on vous a coupé le sifflet 1à minutes avant la fin et que vous étiez en train d’écrire la conclusion, tout va bien.. Si vous en étiez à la fin de l’intro, c’est autre chose.. S’organiser c’est pas simple.. Il y a ORGANISER, déjà c’est pas donné à tout le monde.. y a des recettes, des conseils, des « j’organise en 10 leçons »… Mais finalement cela revient à classer.. Aristote avait tellement raison ! Mais il y a aussi « S' ».. c’est à dire soi-même… à l’âge où on oscille entre le je-m’en-foutisme et le manque de confiance en soi… Quel beau programme !!!!

Et tout cela ne résout pas le problème de tout le monde… En effet certains vont penser que ce qu’ils ont produit valait le coup, tellement le coup que certains vont parfois jusqu’à demander à quelqu’un d’autre si « ça vaut pas mieux »…. Il est vrai que des passages entiers peuvent être interprétés de manière différente par des collègues différents.. Généralement ce sont les passages les plus mous : manque de vocabulaire, manque de précision.. Certains y voient des connaissances, d’autres de l’esbroufe.. Moi j’y vois pas grand chose… Un passage mou, c’est une note molle… entre 8 et 12… Pas mauvais, mais pas bon… ça cache tout genre de phénomènes : l’élève intéressé(e) qui a des soucis pour s’exprimer, le glandeur(euse) qui sait écrire, celui(celle) qui fraude mal… Bref un pataquès scolaire qui, personnellement, n’est pas ma tasse de thé.. Je préfère un élève complètement paumé à celui qui fait semblant, un désintéressé à un obséquieux et, de manière générale, le glandeur honnête à l’intelligent malhonnête… L’intérêt fondamental dans ce boulot c’est d’avoir affaire à des jeunes qui, pour la plupart , sont globalement moins tordus que les adultes.. Et ça se vérifie à chaque fois !!!

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s