Douce France

Ce n’est pas moi qui le dit…..
Extraits d’un article du 280122 à lire sur le site de Courrier International

(…) “La France se détache de ses voisins européens avec une croissance de 7 % en 2021, la plus forte dans le pays depuis cinquante-deux ans”, écrit le Financial TimesL’Hexagone a “dépassé ses niveaux de production d’avant la pandémie”. La “vigueur de la reprise” a effacé la récession historique de 2020, quand le confinement strict de la population avait donné un coup d’arrêt à la production et à la consommation. Et c’est une “bonne nouvelle pour le président Macron”, en passe de “briguer un second mandat” lors de l’élection présidentielle d’avril, remarque le quotidien économique britannique.

“La France a repris le rôle traditionnel de l’Allemagne en tant que moteur économique de l’Europe après avoir terminé l’année dernière en beauté, tandis que l’économie allemande s’est contractée au dernier trimestre de 2021 en raison de la résurgence du coronavirus”, commente le New York Times.

(…) La forte reprise de la consommation et l’assouplissement des mesures de restriction liées au Covid-19 en 2021 ont porté l’économie tricolore, qui a été moins exposée que l’Allemagne aux difficultés d’approvisionnement, rappelle le Financial Times. Outre-Rhin, l’évolution a été inverse, souligne le New York Times“Les taux de vaccination ont pris du retard par rapport à ceux de la France”, et les mesures de restriction ont été renforcées au début de l’hiver, ce qui a freiné la consommation et conduit à la contraction de l’activité au troisième trimestre.

D’après les chiffres de l’Insee publiés le vendredi 28 janvier, la croissance n’avait pas connu une telle vitalité depuis 1969, au sommet des Trente Glorieuses. Et si la deuxième économie de la zone euro “a retrouvé son niveau de PIB d’avant la pandémie au troisième trimestre”, il est “peu probable que l’Allemagne atteigne cette étape avant le deuxième trimestre” 2022, note le Financial Times. L’échéance est encore plus lointaine pour l’Espagne.

Cette résilience française, ajoutée à la croissance plus forte que prévu en Espagne, permet en tout cas à la zone euro d’envisager de meilleurs résultats pour le quatrième trimestre (ils sont attendus le lundi 31 janvier), ajoute le quotidien britannique.(…)

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :