écho de campagne

D’où provient cet ennui envahissant devant la campagne présidentielle ? Quelques strophes de Bernard Lavilliers, issues des Troisièmes couteaux, délibérément appliquées à la vie politique de nos bords de Seine plutôt qu’au Lugano honni par l’auteur-interprète, résument la morosité endémique française. « Ils ne font rien, ils se situent » est, au-delà du sens initial donné par Lavilliers, la forme d’obscénité invasive de notre tissu républicain et démocratique.
Si l’on voulait invoquer un triptyque propre à la construction d’une pensée et d’un projet politique, ce serait « comprendre, vouloir, agir ». Les étapes d’un processus mêlant intelligence, affirmation d’un dessein collectif et sursaut de la décision sont résumées dans ces trois verbes à la parfaite articulation. Si la lassitude et le relâchement de notre intérêt intellectuel pour cette campagne sont si généraux, n’est-ce pas parce que les questions posées en boucle aux politiques les acculent à « se situer » dans l’arène politique en fonction d’enjeux chauffés à blanc par quelques dizaines de milliers de convulsionnaires ? Un acteur de la vie politique doit désormais se situer par rapport aux trending topics (TT) matinaux de Twitter. Son opinion est requise, son analyse et ses solutions passent au second plan. Il y a 15 ans déjà, un fait divers suscitait une loi. Désormais, une altercation de rue, un propos déplacé d’un député suscitent des injonctions à se situer. On ne demande pas à un responsable ou à un candidat son opinion ou ce qu’il croit. On lui demande ce qu’il veut pour son pays, ce qu’il peut accomplir dans cette perspective, pas de se situer au cœur du pullulement des polémiques invasives, ni d’avoir une opinion tranchée sur des faits non politiques.

extrait d’un édito du magazine La Vie, Gaël Brustier, le 22/02/2022

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s