2de HIS

LES THEMES DU PROGRAMME

EXERCICE D’INTRODUCTION et la suite de l’INTRODUCTION

HIS 1 : Le monde méditerranéen : empreintes de l’Antiquité et du Moyen Âge

HIS 2 : XVe-XVIe siècle : un nouveau rapport au monde, un temps de mutation intellectuelle

HIS 3 : L’État à l’époque moderne : France et Angleterre

HIS 4 : Dynamiques et ruptures dans les sociétés des XVIIe et XVIIIe siècles

PROGRAMME

Classe de seconde : « Grandes étapes de la formation du monde moderne » (48 heures)

La classe de seconde répond à un triple objectif : consolider les acquis de la scolarité obligatoire, nourrir la culture générale des élèves et étudier la formation du monde moderne. Pour cela, le programme s’ouvre sur un repérage chronologique d’ensemble qui invite à conduire une réflexion sur la périodisation en histoire. Le premier thème vise à réactiver et à enrichir les connaissances des élèves. Sont ainsi d’abord convoqués, autour du thème directeur de la Méditerranée, quelques jalons et héritages essentiels de l’Antiquité et du Moyen Âge. Les thèmes qui suivent couvrent la période allant du XVe au XVIIIe siècle ; ils ambitionnent de faire saisir aux élèves les grandes dynamiques politiques, culturelles, économiques et sociales qui sont au principe de la formation du monde contemporain : élargissement des horizons, autonomisation culturelle des individus, affirmation du rôle de l’État, émergence de nouveaux modèles politiques qui entrent en conflit. Ces dynamiques sont nourries par l’accroissement de la circulation des hommes, des biens, des capitaux, des connaissances et des idées ainsi que par le progrès scientifique et technique.

INTRODUCTION

L’introduction est l’occasion de rappeler comment l’histoire a été divisée en quatre grandes périodes, avec, pour marquer chacune d’entre elles, le choix d’une date-clé (476, 1453/1492,1789). On montre que le choix de ces dates qui servent de marqueurs ne va pas de soi : ainsi, on retient 1453 ou 1492 pour les débuts de l’époque moderne, selon ce qu’on souhaite mettre en exergue. Il convient aussi de présenter les formes de périodisation (exemples : dynasties, ères, époques, âges, siècles, …). Le but n’est pas de réaliser un inventaire mais d’introduire l’idée que le temps a lui-même une histoire et que cette histoire a été soumise à des évolutions, dans le temps et dans l’espace.
Une frise chronologique peut être construite puis enrichie au fil de l’année, y compris sous forme numérique.