BB1 TLES correction ou presque

impressions de correction
ça bosse fort, en Géo ! En revanche plusieurs ont utilisé la crise de 2008 en guise d’accroche… Sachez donc que les deux premières fois on se laisse accrocher, mais ensuite, il faut beaucoup de volonté pour accepter la récurrence… Non je n’ai pas de solution, c’est l’effet de masse et de rang.. En revanche pour la partie histoire ça s’annonce cacastrophique… vous le saviez pourtant que Pearl Harbor c’est en décembre !!! Non ? Il est temps de l’intégrer !!

En Géo, la correction n’est pas hypra nécessaire puisque vous avez des fiches qui ont l’air dans l’ensemble assez potables.. Vous pouvez oublier des éléments.. certes, mais, dans le fond, un oubli n’est rien à côté des grosses maladresses de rédaction répétées ou de mauvaises compréhensions des phénomènes présentés… Ce qui veut dire que vous avez tout intérêt à ce que votre propos soit fluide et compréhensible.
Comme le disait un green fellow of mine, « La communication vous devez négliger ne pas »…

Le plus efficace reste pour le sujet I
I – le portable
II – processus et acteurs
III – flux
on peut même tenter :
I – portable et en parallèle processus
II – acteurs
III – flux

Pour le II c’est plus complexe… D’un autre côté, ceux qui ont suivi le plan du cours s’en donnent à coeur joie dans les description.. et là, pour le coup, c’est bien de la géo.. Sauf qu’il va falloir mettre un peu d’ordre… la logique est la suivante :
D’abord je montre l’action de la mondialisation sur un territoire comme New York par exemple… Mondialisation – métropolisation – fragmentation socio-spatiale – gentrification – inégalités… mais je pourrais le montrer à différentes échelles, comme on l’a fait pour Rio ou la Chine
Ensuite, je me penche sur les facteurs qui jouent dans la différenciations des espaces à cause de la mondialisation…ce qui cause les constats faits dans le I… à savoir, les infrastructures (portuaires, aéroportuaires, financières / gratte ciel, touristiques, productives ), les ressources, les pouvoirs, l’action de l’Etat (aménagements style zone franche, ZES)
Enfin, je peux éditer un classement des territoires selon leur intégration à la mondialisation… en essayant d’éviter la récurrence de Triade, Nord- Sud car ce ne sont plus des catégories opérantes.. ni pauvres – riches… On peut distinguer :
– les centres d’impulsion de la mondialisation (mégalopole – USA)
– les territoires associés aux centres (Canada, nord du Mexique, sudeste brésilien)
– les territoires et pays émergents (reste du Mexique, Brésil)
– les périphéries exploitées (Amérique centrale, OPEP)
– les PMA

PARTIE HISTOIRE : BB1 HIS 2.1 TLES dec 2019

consigne => « en replaçant les deux documents dans leur contexte et en les confrontant, montrez les étapes, les caractéristiques et les limites de l’affirmation de la puissance américaine dans le monde depuis Wilson jusqu’aux années cinquante »

donc 4 ou 5 temps :
1 – présentation
2 – les étapes
3 – les caractéristiques
4 – les limites
5 – CCL ?

1 – présentation
Le doc 1 est un article de février 1941 par un grand patron de presse américain, intitulé « le siècle américain ». L’auteur, Henry Luce, reprend les tendances de la présidence Roosevelt. Elu en 1932 en pleine crise mondiale, Roosevelt, démocrate comme l’était Wilson, en est , à la date du texte, à son 3eme mandat et il vient d’être réélu en novembre 1940. Cet article fait donc partie de l’attente de la prise de pouvoir du nouvel élu : on regarde le passé et on espère un meilleur futur. A cette date, la guerre est engagée en Europe depuis un an et demi. Les Etats-Unis ne participent pas, les sondages ne vont pas dans ce sens. Roosevelt soutient de loin l’effort de guerre britannique sans que ce soutien soit très franc. L’année 1941 est celle de l’engagement, d’abord avec la signature de la Charte de l’Atlantique en août et l’attaque de Pearl Harbor en décembre. Ce texte reprend donc les tendances qui ont précédé cet engagement qu’il semble attendre de ses voeux espérant un « internationalisme américain ».
Le doc 2 est une affiche du PCF dans un contexte très différent du document précédent. Les communistes français s’opposent avec cette affiche au plan Marshall, déployé depuis 1947, après que Truman ait énoncé sa « doctrine », à savoir l’aide nécessaire à apporter aux pays dévastés par la guerre pour empêcher les communistes de faire main basse sur eux. La pieuvre est intéressante, elle avait servi à montrer la crise sur une couverture d’un magazine… démonstration :
crisis pieuvre
Th. Heine – [Karikaturenalbum Interbellum] Crisis – Hamburg 1931

Dans ce contexte de guerre froide, en pleine guerre de Corée (1950-1953) l’affirmation de la puissance américaine prend une autre allure, et un certain nombre de parallèles sont possibles entre les deux documents, malgré leur différence de contexte. Car dans les années 1940 et 1950, la puissance américaine s’affirme comme jamais dans le monde…

2 – les étapes.
en gros
– isolationnisme à définir, cité dans le doc 1.. pour la période d’avant 1919.. mais aussi pour la période d’entre-deux-guerres
– 1917-1919 : intervention de l’armée américaine, mais aussi du président Wilson qui construit le règlement de la paix, Versailles, 1919, SDN… d’où ce que dit LUCE : occasion en or / opportunité sans précédent / mais qui n’est pas confirmé par le Congrès majoritairement républicain.. « Wilson l’a mal gérée. nous l’avons rejetée »
– entre deux guerres : raté puis tué… dit le texte.. En fait, les investissement américains débarquent partout, surtout en Allemagne et Autriche… mais parallèlement isolationnisme diplomatique, comme on a vu juste avant… Roosevelt a été isolationnaiste, au moment où il fallait lutter contre la crise : intervention de l’Etat, financement de travaux d’intérêt collectif comme la TVA, Tennessee Authority Valley… et le New deal….
– 2GM => les docs n’en parlent pas.. juste l’attente de LUCE
– GF : avec le doc 2, même si les orientations de la doctrine TRuman sont des idées déjà exprimées dans le doc 1….

3 – les caractéristiques
– objectif : doc 1 : conduire le monde / nourrir le monde (bon samaritain) + les armes
– libre entreprise – liberté – progrès capitalisme libéral / libéralisme / individualisme ?
– présence financière dénoncée dans le doc 2 mais bien réelle dans les années 20 et 30….
– présence militaire : après la 2GM, OTAN et bases américaines en Europe… US seuls au Japon…
– doc 1 => devoir (on dira destinée) manifeste / universalisme ( => ce que disent les Américains et ce qu’ils vivent est bon pour tous les humains : révolution, indépendance, droit des peuples à disposer d’eux mêmes, valeurs de la révolution US et de la république US…) siècle américain… c’est gonflé de parler de siècle américain au moment où Hitler annonce un Reich de 1000 ans… certes c’est plus modeste ! ATTENTION sur ce sujet on est très près du point suivant… peut-être à utiliser comme transition

4 – les limites
– doc 1 fait preuve d’une très haute idée de soi et donc d’un désir de dominer… ce désir de domination est une limite à l’expansion du modèle…. impose-t-on la liberté ? d’où la critique de l’impérialisme dans le doc 2…=> « colonisé »
– les erreurs commises : les républicains en 1920 / les financiers dans les 1920ies / la crise des années 30….
– on peut évoquer les réticences US de ne pas s’engager dans la 2GM….
– doc 2 : critique du bloc de l’est, refusant le modèle américain, considérant la liberté US comme factice, le système capitaliste comme la victoire des forts sur les faibles (ce en quoi le darwinisme social américain n’est pas vraiment opposé…)… et reprise de la doctrine Monroe les Américains en Amérique !! 1823…

5 – CCL ?
le paradoxe américain, universalisme et isolationnisme en même temps.. un peu comme les Français d’ailleurs…

A celles et ceux qui ont dans la plume le seul désir de dominer le monde je dis STOP… Non s’il vous plait réfléchissez un tout petit peu.. Vous êtes nourris de films et de séries où le grand méchant ou l’ancien gentil veut exercer un pouvoir infini jusqu’à l’au delà.. Mais ZUT ! ça coûte la peau des fesses de dominer le monde.. et si ce n’était qu’affaire d’argent.. La domination c’est d’abord la lutte pour la sécurité et vous voyez aux infos ce que ça donne.. Ces gens qu’on étudie, dans les années 1930 et 1940, ils ont été nourris intellectuellement aux lectures de l’Antiquité où on voit bien les problèmes du maintien de la sécurité.. Alexandre a voulu dominer le monde : KO. Les Romains ont voulu dominer le monde.. en 4 siècles c’était fini.. Pas de capitalisme ou de communisme à l’époque : un affaiblissement des structures de pouvoirs, le christianisme et les invasions barbares ont eu raison de cette domination, qui avait pourtant l’intelligence d’intégrer les gens de tous horizons… Dominer le monde, c’est un scénario pour les films ou pour les psychopathes…. Allez voir cet article.. juste histoire de voir qu’en simplifiant tout, on en arrive à dire des sottises…. ARTICLE

RETOUR PAGE DEVOIR TLES

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s